mardi 27 décembre 2016

Clytre du saule

 
Nombreux sont ceux qui connaissent notre amie du jour. Un faux air de coccinelle, un corps tout en rondeur, on la voit partout mais ne s'y intéresse guère.

Pourtant la clytre lustrée, comme on l'appelle aussi, mérite que l'on s'y attarde. C'est en effet un véritable cheval de Troie de la nature.

Durant l'été, madame prend soin d'emmailloter ses œufs dans diverses débris non loin d'une fourmilière. Étrange au premier abord, cette coutume prend tout son sens lorsque l'on sait que ses chers petits une fois emmenés au campement formica par leurs habitantes, dupées d'un tel apparat, feront bombance des œufs et larves de leurs hôtes.

Machiavélique pour certains, ingénieux pour d'autres, ce stratagème reste néanmoins un formidable exemple de la synergie dont la nature est capable.

Ce petit monde qui frétille sous nos pieds regorge de telles histoires pour qui sait les regarder.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire